Crème solaire naturelle, bio et respectueuse de l’environnement !

Ce grand dilemme revient tous les ans à la belle saison !

Comment se protéger efficacement du soleil quand on sait que les crèmes solaires sont très polluantes pour les fonds marins ?

crème solaire bio

Savez vous que :

0,8L de crèmes solaires se diluent dans les océans chaque seconde.
Par an, 25 000 tonnes de crèmes se diffusent dans l’océan dont 4000 tonnes sont absorbées par le corail. La crème solaire tue le corail en 48H.
10% des coraux mondiaux sont menacés par les filtres solaires. Or, 25% des espèces marines en dépendent.

LES FILTRES CHIMIQUES
tel que l’ oxybenzone ou l’octinoxate contiennent des perturbateurs endocriniens, blanchissent le corail et le font mourir.

LES FILTRES MINERAUX

sont les seuls autorisés en bio : oxyde de zinc et dioxyde de titane issus de carrières sans nano particules qui ne polluent pas. Ils sont naturels. Ils agissent comme une barrière de protection en réfléchissant les rayons du soleil.

Les nano particules sont des micro particules capables de traverser la barrière cutanée pour aller se loger jusque dans le cerveau, ou sont ingurgités par les poissons et les organismes marins.

LES INDICES DE PROTECTION

SPF signifiant Sun Protector Factor est un indice qui évalue le degré de protection d’un produit solaire contre les UVA et les UVB.

Il existe 4 niveaux de protection :

  • Faible, dans l’intervalle 6-10.
  • Moyen, dans l’intervalle 15-25.
  • Haut, dans l’intervalle 30-50.
  • Très haut, au-delà de 50.

La principale différence à noter est le degré de blocage des UVB qui s’exprime en pourcentage. Un SPF 15 bloque environ 92 % d’UV, tandis qu’un SPF 30 en bloque 95 % et SPF 50 bloque 98 % d’UV.

Il est important de savoir qu’aucune crème au monde ne peut bloquer 100 % d’UV.

C’est la raison pour laquelle, quel que soit le SPF pour lequel vous opterez, il faudra l’appliquer de manière régulière sans omettre les parties les plus sensibles de votre corps. Vous pourrez par exemple en mettre toutes les heures, en prenant le soin d’éviter de vous exposer durant la tranche horaire 11h-15h, car c’est une période pendant laquelle les rayons du soleil sont particulièrement agressifs pour la peau.

Enfin et contrairement à ce qu’on peut entendre, vous pouvez tout à fait bronzer en utilisant une crème de SPF 50.

Qu’on parle de SPF (Sun Protection Factor), FPS (Facteur de Protection Solaire) ou IP (Indice de Protection), le chiffre inscrit sur votre tube de crème solaire a la même valeur, quelle que soit la marque ou le pays où vous l’avez acheté. La valeur de la protection solaire est donc universelle.

Si en France, on trouve principalement des SPF 10, 15, 20, 25, 30 et 50, il faut savoir que les indices de protection s’échelonnent de 8 à 90. Plus le chiffre est élevé et plus la protection est efficace puisqu’il correspond à l’effet retardant du produit par rapport à l’agression du soleil. En bref : le pourcentage d’UVB bloqués par la crème.

Dans sa recommandation du 22 septembre 2006, la commission européenne a défini la règle d’étiquetage des crèmes solaires. Ainsi, on estime que la protection est faible lorsque le FPS est compris entre 6 et 10, moyenne entre 15 et 25, haute entre 30 et 50 et très haute à 50+.

Conclusion

La crème solaire parfaite, qui protège notre peau, est bonne pour notre santé, ne laisse pas de film blanc, ne détruit pas les coraux … n’existe pas !

Le meilleur moyen pour nous protéger du soleil, protéger notre santé et protéger les fonds marins c’est : de rester à l’ombre !

Bonnes vacances à tous !

sources et pour aller plus loin …

https://www.notre-planete.info/

https://www.oolution.com/blogs/eco-responsabilite-ecologie