Êtes vous un consom’acteur ?

Le consom’acteur ou consommer responsable.

Le consom’acteur va consommer de façon plus éthique et engagée. Consommation responsable, une tendance ou une philosophie de vie qui repense le concept de bonheur et l’associe à celui de sobriété.

Comment devient t’on consom’acteur ? Quelles sont les pratiques éco responsables à adopter ?

Consom'acteur, c'est quoi?.

Le principe marketing : Mot-valise que constituent les mots « consommateur » et « acteur » pour désigner un consommateur qui n’accepte plus passivement les biens et les services qu’on lui propose. Consumériste averti, cette personne (ou consom’acteur) est particulièrement exigeant et n’hésite pas à émettre certaines contestations notamment sur le pouvoir des marques s’il le juge autocratique, allant jusqu’à boycotter certaines marques ou certains produits si cela lui semble nécessaire. Logiquement plus engagé, il est plus sensible aux points de responsabilité, éthiques et équitables des produits offerts. Il est aussi plus réfléchi en ce qui concerne son comportement de consommateur, et donc régulièrement plus investi dans la co-conception de l’offre en traduisant ses volontés par des actes. Le consommacteur participe donc avec plaisir à la définition de nouveaux produits et services qualitatifs, afin que ces derniers répondent mieux à l’idéal commercial mais également sociétal qu’il s’en fait. Le consom’acteur peut également allier sa philosophie à ses choix politiques.

Définition extraite de :https://www.e-marketing.fr/Definitions-Glossaire/Consommacteur-consom-acteur-241053.htm

C’est une véritable philosophie qui est adoptée. Celle-ci permet de recréer un lien avec la nature, de retrouver un dynamisme local, de prendre soin de sa santé grâce à la consommation de produits biologiques et frais tout en contribuant à l’amélioration de la qualité de vie des autres.

Les limites de la société de consommation .

Consommer toujours plus, c’est la société de consommation qui nous y pousse. Un formatage issu du marketing ciblé, la publicité, les réseaux sociaux, tout nous pousse depuis des dizaines d’années à faire fonctionner la machine à produire des objets, des produits rendus indispensables. Mais souvent, lorsqu’on observe en détail toute cette consommation, n’y a-t-il pas beaucoup de superflu, d’inutile.

Ne fabrique t’on pas des tonnes et des tonnes d’objets inutiles, en sachant que l’on est entrain d’épuiser les dernières ressources de notre Terre, et que certaines ressources et énergies vont bientôt manquer (eau, terres arables, métaux précieux…)

En effet, dans notre système consumériste, une entreprise fabrique car elle sait que quelqu’un va acheter son produit. Optimisé par la publicité, celle-ci va créer un besoin, une envie, surtout si son produit rentre dans le non indispensable ou le superflu.

Consommation et bonheur.

Certaines études ont établi que le concept de bonheur diminue avec l’augmentation des choix, avoir trop ne rend pas plus heureux. Ne dit ‘on pas que l’argent ne fait pas le bonheur ?

Face à ces constats, certains prennent du recul et deviennent conscient que leurs choix de consommation vont influencer les choses.

Comment devenir un consommateur responsable?

C’est faire des choix :

  • De pratiques d’achat éco responsables
  • Echanges de services
  • Optimisation de sa façon de consommer
  • Avoir une consommation qualitative
  • Emancipation des produits et des modes de vie que le marché propose…

    C’est aussi refuser de subir et décider d’agir par ses actes d’achat et de consommation.

    Grâce à ses choix d’achat le consommateur peut peser sur l’offre des fabricants et en cela devenir un acteur du marché ; en poussant les entreprises à des pratiques plus éco responsables, par exemple en favorisant des emballages sans plastique, les entreprises vont devoir s’adapter si elles veulent continuer à vendre leurs produits.
  • Par exemple

    Le bio consom’acteur, en achetant des produits bio, va favoriser le développement des filières bio.

Exemples de pratiques d’achat éco responsables :

  • Consommer localement et favoriser les petits commerces de proximité

Par exemple en achetant vos produits de soins cosmétiques et d’hygiène quotidienne chez Laurethic, vous agissez à la fois sur le local car nous travaillons en priorité avec des partenaires locaux ou régionaux et sur la proximité car nous sommes un petit commerce de centre- ville local.

Pour tout savoir sur ce type de commerce éco responsable

  • Favoriser le commerce local, c’est permettre à des petits artisans, des petits producteurs de vivre de leur activité dans votre région et permettre la subsistance et le dynamisme des centres villes.
  • Refuser les emballages polluants

Si le client refuse les emballages plastiques, les entreprises devront s’adapter et proposer des emballages éco responsables.

Trucs et astuces pour réduire vos emballages.

Laurethic un magasin éco responsable

Chez Laurethic, votre magasin éco responsable, depuis le départ, nous avons fait le choix du sans plastique, aussi bien dans les produits que dans les emballages. De ce fait, nous ne référençons pas de marques qui ont des emballages en plastique. D’ailleurs les petites marques très éthiques avec lesquelles nous travaillons ont depuis longtemps opté pour des emballages sans plastiques !

Aujourd’hui, une grande partie des emballages, sur emballages, cartons, plastiques finissent au fond des océans, détruisant ainsi la vie sous- marine et entrainant une pollution de microparticules sans précédent. Alors la réduction des emballages, nous y contribuons chaque jour, dans nos pratiques de produits sans emballages ou avec des pots en verre qui repartent chez les fabricants pour être réutilisés.

,

consommer juste ce dont on a besoin
accessoires réutilisables
  • Boycotter certaines marques de cosmétiques qui pratiquent le greenwashing à outrance.

Des marques grand public qui se prétendent naturelles, bio, qui arborent un emballage vert rassurant, des labels minimalistes, du marketing à outrance, qui surfent sur cette tendance des produits cosmétiques éthiques. Cette montée en puissance des marques marketing qui n’ont rien à voir avec notre éthique. En ce qui nous concerne, nous travaillons avec des artisans, dont nous connaissons les pratiques et les valeurs, et nous en sommes fiers. Nous faire confiance, c’est choisir nos valeurs, et pas celles trompeuses de la grande consommation de masse.

Beaucoup d’autres pratiques contribuent à être consom’acteur :

  • Opter pour des objets recyclés ou des articles de seconde main (magasin de vêtements de seconde main, troc, ..)
  • Favoriser les échanges ou le prêt de matériel (de nombreux sites existent)
  • Faire réparer plutôt que jeter systématiquement (cf les repair café )
  • Etre sensible au bien-être animal
  • Eviter les entreprises qui ont des activités nuisibles à l’environnement ou à la biodiversité
  • Choisir des entreprises qui ont une démarche RSE cohérente (responsabilité sociétale et environnementale).
  • Favoriser les entreprises qui fonctionnent en économie circulaire.