Gemmothérapie pour notre bien être !

La gemmothérapie : une branche de la phytothérapie.

Focus sur la gemmothérapie ou le bien-être par les plantes – Savez vous ce qu’est la gemmothérapie ?

On vous dit tout sur cette « méthode naturelle » qui nous aide à retrouver notre forme et notre bien-être.

c’est l’utilisation des bourgeons et des pousses des plantes pour les préparations d’élixirs.

Le mot gemmothérapie provient du latin « gemmae », qui signifie à la fois bourgeon et pierre précieuse.

Ici on aborde les plantes !

Historique

La gemmothérapie est une médecine naturelle, non conventionnelle, branche de la phytothérapie, inventée par le médecin homéopathe belge Pol Henry au cours du 20éme siècle. Il a développé une approche globale du patient et de sa maladie, en lien avec la forêt et les arbres. Les arbres sont de tout temps considérés comme porteurs de vie et de longévité. Il cherchait à rétablir la force du vital du corps et l’évacuation régulière des déchets.

Contrairement aux autres branches de la Phytothérapie qui utilisent la plante adulte, la gemmothérapie utilise uniquement les jeunes pousses, les bourgeons de croissance des arbres et des arbustes en tant que tissus embryonnaires, renfermant ainsi la puissance de la future plante, constituant un concentré d’informations contenant le potentiel de développement de toute la plante.

Les travaux de Pol Henry ont été repris par le médecin français Max Tetau qui a réussi à démontrer l’efficacité clinique du bourgeon par rapport à la plante adulte.

Le tissu embryonnaire possède un spectre d’action plus vaste que chacune des parties de la plante prises isolément.

LA CUEILLETTE un moment important

C’est au moment de l’induction hormonale, dès le printemps, c’est-à-dire quand les bourgeons sont à peine entrouverts que la cueillette est idéale.

les bourgeons avant éclosion
les bourgeons avant éclosion

Les macérats de bourgeons frais

On obtient un macérat après macération des bourgeons frais dans un mélange glycérine végétale, alcool et eau, qui permet d’extraire les principes actifs de la plante.

L’intégralité du bourgeon se retrouve dans le macérat, car le triple mélange eau alcool glycérine permet d’extraire tous les principes actifs.

L’eau permet d’extraire les molécules hydrosolubles tels que oligoéléments, tanins, sels minéraux, flavanoïdes et vitamines.

L’alcool permet d’extraire les alcaloïdes, hétérosides, glucosides et certains acides.

La glycérine végétale joue un rôle de stabilisant et permet d’extraire les huiles essentielles, les cires, les flavonoïdes, vitamines et acides liposolubles.

Le macérât obtenu est donc très riche en composés actifs renfermant à la fois les propriétés des fruits, des fleurs et des feuilles.

Gemmothérapie : pourquoi faire ?

Son rôle est d’augmenter notre vitalité et de la regénérer.

Des études ont permis de qualifier et quantifier les molécules présentes dans le bourgeon et les comparer avec celles de la plante adulte.

Des études pharmacologiques ont permis de montrer leur efficacité sur certains systèmes :

Par exemple

  • Macérât de ronce, séquoia, pin, bouleau sur l’ostéoporose.
  • Macérât de vigne, pin, cassis, frêne, bouleau sur la souplesse et l’agilité.
  • Macérât de sorbier domestique, marronnier, châtaignier, noisetier, amandier, arbre de Judée, aubépine sur les troubles circulatoires.
  • Macérât de bourgeon de framboisier, ronce, romarin, airelle pour les problèmes féminins.
  • Macérât de séquoia, framboisier, romarin, cassis, chêne, bouleau pour les problèmes masculins.
  • Macérât d’olivier, de romarin, aulne glutineux pour la mémoire.
  • Macérât de figuier, tilleul, aubépine, érable, chêne, séquoia, cassis pour le système nerveux.

Son efficacité est aussi conditionnée aux retours positifs des utilisateurs.

Les huiles essentielles et les macérâts de bourgeons sont très complémentaires.

le fonctionnement de la gemmothérapie

L’aromathérapie va agir puissamment, rapidement et localement sur des affections aigües. La gemmothérapie sera plus efficace sur des problèmes chroniques car son action a lieu dans la durée. Elle agit sur les tissus embryonnaires, et pas seulement sur un organe isolé. Cela peut se décrire comme un message général aux cellules et à leur communication.

C’est avant tout un traitement de fond et ne traite pas les conséquences du problème. On ne traite pas le symptôme en particulier, mais plutôt on va chercher à résoudre le problème qui est à l’origine du symptôme, comme l’homéopathie mais en beaucoup plus concentré.

Pol Henry a mis en analogie les différents écosystèmes de la forêt et les phases d’inflammation chez l’homme.

Par exemple le bouleau et l’aulne sont des arbres pionniers préparant le sol pour les autres espèces colonisatrices. Leurs bourgeons agissent sur les macrophages (1ére barrière de l’immunité innée) et qui agissent sur l’inflammation primitive avec écoulements aqueux (ex la rhinite chronique).

Le vieillissement s’accompagne d’une déshydratation conduisant à une sclérose des tissus. Par exemple la hêtraie silicique est le stade terminal de l’évolution forestière, et le bourgeon de hêtre va agir sur la pathologie fibro-scléreuse.

Comment utiliser la gemmothérapie.

Chez tous sauf femmes enceintes car les solutions sont alcoolisées, chez les enfants de – de 3 ans et les personnes atteintes de pathologies hormono-dépendantes.

Des alternatives sans alcool sont proposées par certains laboratoires, mais l’alcool étant nécessaire à l’extraction des principes actifs, on désalcoolise ensuite le macérât pour ces utilisations sans alcool.

Dosage identique quelque soit le bourgeon. 5 à 15 gouttes par jour adultes et ados, pures ou diluées dans un verre d’eau 15 mn avant un repas ou en dehors des repas.

Cure de 3 semaines à renouveler avec une semaine de pose si nécessaire.

Pas de risques ni effets indésirables, sauf surdosage éventuel qui peut avoir l’effet opposé à celui recherché.

Cassis, bouleau, figuier, aubépine, châtaignier, framboisier, genévrier, romarin, tilleul, vigne..

Ils agissent chacun auprès d’un système particulier : respiratoire, nerveux, cardio vasculaire, immunitaire, ostéo articulaire, digestif, urinaire, tégumentaire, endocrinien.

Vous avez envie d’en savoir plus sur cette branche incroyable de la phytothérapie, voici quelques ouvrages de référence.

Gemmothérape : les incroyables bienfaits des bourgeons. Nathalie Macé (en partenariat avec Herbiolys laboratoire)- Editions Marie Claire.

Traité de gemmothérapie. La thérapie par les bourgeons- Philippe Andrianné – Editions Amyris.

Dans un prochain article: quelques bourgeons et leurs usages !